Accident en camping-car : bien remplir son constat amiable

Lors d’un accident, le moment de remplir le constat amiable peut paraître fastidieux. Pour autant, ne commettez pas l’erreur de négliger votre constat car cela risque d’avoir un impact sur les indemnités que pourront vous verser les assurances. Voici nos conseils pour ne pas vous tromper.

Un petit accrochage lors d’une sortie en camping-car ? Même sans gravité, il est important de bien remplir le constat après un accident sur la route. Mais avant d’en revenir à cette formalité administrative primordiale, rappelons les réflexes à adopter pour assurer sa sécurité.

Commencez par appeler les secours si cela est nécessaire et sécuriser les lieux. Dégagez la chaussée et rendez-vous visible par les autres usagers de la route grâce à votre triangle orange et votre gilet jaune.

S’il y a des témoins, prenez leurs coordonnées qui seront utiles en cas de désaccord avec l’autre conducteur impliqué. N’hésitez également pas à prendre des photos qui pourront illustrer votre constat et aider l’assureur à évaluer le contexte.

Enfin, remplissez le constat soit en format papier au stylo bille ou en version numérique, depuis l’application mobile e-constat (téléchargeable sur Google Play et l’Apple Store). Établir un constat est gratuit. En aucun cas, vous n’avez à payer pour remplir ce document. Ensuite, vous disposez de 5 jours pour le faire parvenir à votre assurance.

Si vous optez pour le constat papier, veillez à ce qu’il soit en parfait état et que la copie carbone soit bien présente et utilisable. Oubliez le crayon à papier, munissez-vous d’un stylo bille et écrivez en lettres capitales, dans la mesure du possible.

Remplissez-le au plus vite, tant que le déroulé des événements reste « frais ». N’acceptez en aucun cas de le réaliser à distance, et attendez que tout soit bien écrit avant de signer.

Inutile de vous perdre dans les détails au moment de décrire les dégâts. En revanche, n’omettez pas d’indiquer les accessoires qui peuvent avoir subi des dégâts pendant le choc (porte-vélos, antenne, panneau solaire…).

Avant de vous lancer dans le croquis, faites un brouillon en plaçant bien toute la signalisation, marquage au sol compris.

Enfin, notez toutes les informations relatives à l’assurance, indiquées sur la vignette collée au pare-brise.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s