Préparer son voyage en camping-car à l’étranger

Préparer son voyage en camping-car à l’étranger : les formalités administratives

Première étape d’une bonne préparation : se renseigner sur les formalités administratives du ou des pays visité(s).

Les documents obligatoires :

→ Avant toute chose, scannez, photocopiez et envoyez-vous par mail vos différents documents d’identité, une sécurité qui vous permettra de les présenter aux autorités compétentes en cas de mésaventure. De même, conservez vos papiers d’identité ainsi que ceux du véhicule sur vous dès que vous quittez votre camping-car. On n’est jamais trop prudent !

→ Pour connaître les formalités administratives du ou des pays que vous souhaitez visiter, consultez les sites des ambassades concernées.

→ En outre, pour conduire en Europe avec votre propre véhicule, vous aurez simplement besoin d’un permis de conduire français valide et, bien évidemment, des papiers du véhicule. Munissez-vous également de votre certificat d’immatriculation, de votre carte internationale d’assurance automobile et d’un constat européen d’accident.

Pour un voyage hors de l’Union Européenne, consultez les fiches pays du Site du Ministère des Affaires Étrangères. Sachez qu’un permis international peut s’avérer obligatoire dans certains pays. Ce dernier renvoie tout simplement à la traduction du permis national. Gratuit et valable pendant 3 ans, il est délivré en préfecture ou en sous-préfecture, sur présentation du permis de conduire en cours de validité, d’une pièce d’identité et de deux photographies récentes.

→ S’il ne s’agit pas de votre propre véhicule et que vous l’avez loué, renseignez-vous auprès du consulat du pays concerné.

→ Enfin, prenez connaissance de la réglementation routière de votre pays de destination pour éviter les mauvaises surprises éventuelles !

Les formalités bancaires

Avant chaque départ à l’étranger, nous vous recommandons de prévenir votre conseiller. Ainsi, il ne sera pas alerté lorsqu’il verra apparaître des transactions inhabituelles sur votre compte bancaire. De plus, il pourra ainsi vous renseigner sur les plafonds de retrait et de paiement dont vous disposez à l’étranger (et les augmenter le cas échéant), les frais de gestion supplémentaires, les taux de change éventuels…

Consultez également les garanties assurance et assistance offertes pas votre carte bancaire.

Les précautions sanitaires

En temps normal, avant tout voyage à l’étranger, il est nécessaire de se renseigner au moins 2 mois à l’avance sur les vaccins requis dans le ou les pays concerné(s), ainsi que les particularités sanitaires et risques éventuels de contracter une maladie.

Si vous voyagez dans un pays membre de l’UE ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Suisse ou en Norvège, demandez directement sur ameli.fr votre Carte Européenne d’Assurance Maladie. Cette dernière, valable 2 ans, sera envoyée directement chez vous.

En cette période COVID-19, en Europe, partir dans les pays d’Europe est possible mais impose de se plier aux restrictions sanitaires mises en place dans les différents pays membre. Le gouvernement a mis en place un site pour suivre en temps réel l’ouverture des frontières des pays membres de l’Union européenne et leurs conditions d’accès : https://reopen.europa.eu/fr/map/EST/5001

Pour revenir en France depuis le reste de l’Union européenne, il faut présenter le résultat d’un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Dans tous les cas, prenez rendez-vous avec votre Médecin et pensez à prendre avec vous votre ordonnance si vous êtes sous traitement.

Enfin, prévoyez une trousse à pharmacie la plus complète possible.

Et votre animal domestique ?

Là encore, il vous faudra vous renseigner auprès de l’ambassade du ou des pays de destination. En effet, les vaccinations obligatoires diffèrent d’un pays à l’autre et des papiers peuvent vous être demandés à la douane, comme le certificat de santé, rédigé par un vétérinaire agréé. Sachez encore qu’il faudra vous y prendre bien à l’avance, certains vaccins devant parfois dater d’au moins 6 mois !

En outre, certaines restrictions existent. Ainsi, les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) ne sont pas acceptés dans tous les pays, de même que certaines races de chiens. D’où l’absolue nécessité de se renseigner au préalable pour ne pas se retrouver bloqué ou, pire encore, risquer l’euthanasie de son animal !

En termes de documents, rapprochez-vous de votre vétérinaire pour qu’il vous délivre un passeport européen pour Milou ou Grosminet, ce dernier devant comporter un certificat de vaccination contre la rage.

Préparer son voyage en camping-car à l’étranger : les guides et applications utiles

Lorsque l’on voyage en camping-car, il est capital de connaître les aires de services existantes, a fortiori dans un pays inconnu. De nombreux guides existent et investir dans l’un d’eux vous permettra de toujours les avoir sous la main.

Les guides référents :

Vous pouvez vous procurer les guides référents dans vos magasins Destinéa :

L’Europe en camping-car, par Michelin Voyage 

Le guide des aires de services en camping-car France et Europe, de Camping-Car Magazine

Guide Evasion en camping-car Europe 2021 

-L’incontournable Guide ACSI 2021.Le guide CampingCard ACSI recense les campings aux quatre coins de l’Europe et est fourni avec une carte de réduction valable en basse saison. Pratique, le guide dispose également d’une application mobile dédiée.

-Tous les Guides et cartes routières Trailer’s Park : Espagne, Portugal, Italie, Grèce, Maroc, Allemagne, Bénélux, Irlande, Royaume Uni et bien d’autres encore …

Enfin, indispensable, l’application Park4night recense les aires de service, de stationnement et de repos à la fois en France et en Europe, sur un mode collaboratif. Vous pourrez ainsi du même coup l’enrichir à votre guise, au fur et à mesure de vos expériences.

Préparer son voyage en camping-car à l’étranger : réaliser un check-up complet de son véhicule

Préparer son voyage en camping-car à l’étranger passe enfin nécessairement par un contrôle complet du véhicule.

Check list (non exhaustive):

– Vérifier le fonctionnement du combiné chauffage/chauffe-eau et du réfrigérateur, et en profiter pour les nettoyer

– Se munir d’une ou deux bouteilles de gaz françaises ou d’un adaptateur correspondant aux bouteilles du pays de destination

– Vérifier la charge utile du véhicule pour éviter les surpoids éventuels

– Contrôler l’âge et l’état de charge des batteries

– Réaliser les contrôles mécaniques de base : niveaux d’huile, lave-glace, liquide de refroidissement, pression des pneus…

Et enfin, avant le grand départ, on charge son véhicule, sans en prendre trop !

Bonnes vacances !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s