Santé et voyages, comment voyager serein ?

Santé et voyages sont liés : si l’aspect sanitaire d’un voyage n’est pas pris au sérieux, celui-ci peut être interrompu ou annulé. Il est donc important de bien se renseigner en amont sur les risques sanitaires de la destination mais aussi de bien s’équiper notamment avec une trousse de secours adaptée. Désormais, au vu de la situation sanitaire, faudra-t-il un passeport sanitaire pour voyager ? Zoom sur la santé en voyage.

Se renseigner avant de partir : Avant de partir vers une destination inconnue, il est important de se renseigner au préalable sur les formalités pour entrer dans le pays mais aussi sur les formalités en termes de santé : quels vaccins sont obligatoires ou conseillés ? Y a-t-il des zones à risques ? Il se peut que certaines maladies, éradiquées dans votre pays d’origine, existent encore ailleurs.

Le site France Diplomatie ( https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/) répertorie pour chaque pays : les risques liés à votre sécurité, les conditions d’entrée et de séjour, les recommandations pour la santé, les informations pratiques… Très complet, il vous donne de nombreuses informations et des contacts utiles comme les ambassades françaises à l’étranger.

De même vous pouvez vous signaler gratuitement auprès du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères en enregistrant vos déplacements sur Ariane (https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html). Ce site vous permet de recevoir des alertes et notifications en cas de crise dans le pays visité. Mais aussi des recommandations de sécurité et permet de contacter la personne que vous aurez désignée en cas de besoin.

Point sur les vaccins : Une fois renseigné sur les formalités de santé, prenez rendez-vous avec votre médecin traitant ou dans un centre de vaccinations spécialisé. Si possible, prenez-y vous au moins 3 mois à l’avance. Plus de 12 vaccins à travers le monde sont disponibles pour protéger les voyageurs d’éventuelles maladies. Pour connaître les vaccins nécessaires, consultez le site de l’Institut Pasteur (https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/preparer-son-voyage).

Assurez-vous pour voyer sereins : voyager assuré est essentiel. Pensez que si vous avez un problème dans un pays étranger, les tarifs de consultation, hospitalisation… ne sont pas les mêmes ! Une assurance vous permettra d’être serein notamment en cas d’hospitalisation, rapatriement, responsabilité civile…

Pensez à vérifier les conditions d’assurance de votre carte bancaire. Certes elle peut vous couvrir en cas de pépin mais pensez à bien lire les conditions. En effet, votre carte peut contenir une assistance voyage mais souvent la prise en charge des frais de santé et voyages ne dépassent pas 15 000 € (pour une CB classique). Alors quand on sait que les frais médicaux hors UE sont exorbitants, mieux vaut partir assuré !

Si vous voyagez en Europe, demandez votre Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Elle vous permet de bénéficier d’une prise en charge des soins médicaux non prévus lors de votre voyage dans un pays européen. Cette carte individuelle est valable 2 ans et vous pouvez même l’avoir dans sa version digitale. Il faut en faire la demande au moins 15 jours avant votre départ, soit par internet (depuis votre compte Ameli), soit par téléphone au 36 46 soit en vous rendant dans un point d’accueil de votre caisse d’assurance maladie.

Réussir sa trousse de secours : La trousse de secours ou trousse à pharmacie est un élément important à ne pas oublier durant votre voyage. Pas besoin d’embarquer avec vous une valise remplie de médicaments. Seulement de quoi faire face aux petits bobos qui peuvent survenir lors d’un voyage. Les médicaments que vous allez emporter dépendent bien évidemment de la destination, de la durée du voyage et de la saison. Cela dépend également des traitements que vous prenez et de votre nature.

Les indispensables :  Dans les éléments de base à avoir pour éviter de gâcher votre voyage, on peut penser à : une paire de ciseaux, une pince à épiler / pince à tiques / épingle à nourrice, coton / compresses / bande / ruban adhésif, pansements, pommade pour les brûlures (type Biafine) / pommade pour coups et bleus (type Arnica), anti-allergiques, crème solaire, spray anti-moustique.

Les autres soins : Les médicaments du “quotidien” qui peuvent soigner les petits bobos passagers. Paracétamol, ibuprofène, cachet pour les maux de ventre, antispasmodique, sérum physiologique, pansements pour ampoules, une paire de gants, lentilles de contact supplémentaires…

Quelques éléments peuvent être superflus mais nécessaires pour certains : boule quies, masque de nuit, thermomètre, lait après-soleil, …

Enfin, n’oubliez pas vos traitements ainsi que leur ordonnance ! Transportez cette trousse facilement et avec vous lors de vos déplacements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s