Road trip : Des idées de sorties pour le printemps

Compliqué de sortir à l’étranger par les temps qui courent, nous avons rassemblé pour vous deux idées de voyages en France totalement opposées, l’une au Sud près de Perpignan et l’autre au Nord, dans la baie de Somme.

1 –  La Côte Vermeille

Le début de la Côte Vermeille se situe à 25km de Perpignan par la D 914.
De Perpignan à la frontière espagnole, visiter la Côte Vermeille, c’est une succession de trésors naturels, de villages typiques, de panoramas époustouflants. Entre les montagnes pyrénéennes et la mer Méditerranée, un paysage de criques et de vignobles se dessine sur une vingtaine de kilomètres.

Anciennement appelée Côte du Roussillon, la Côte Vermeille doit son nom aux reflets que prend la roche de schiste aux levers et couchers de soleil. Ici, pas de grandes plages de sable, mais des falaises découpées, abritant de petites anses de galets ou de sable.
Une succession de caps offrant des panoramas éblouissants et des villages de caractère, voilà ce qui vous attend. Collioure, Banyuls, Port-Vendres font ainsi partie des lieux qu’il faut absolument visiter sur la Côte Vermeille

Collioure : À 25km au sud de Perpignan, celui qu’on nomme le « joyau de la Côte Vermeille » est le village à ne manquer sous aucun prétexte ! Berceau du fauvisme en peinture, Collioure a su faire de l’art un attrait touristique majeur. Le Musée d’art moderne et les nombreuses galeries en témoignent.

Fort Saint Elme : À 30 min de marche de Collioure, le Fort Saint-Elme offre un panorama incroyable sur le village, la mer, les montagnes et la plaine du Roussillon. Ce fort a été bâti au XVIème siècle par Charles Quint, dans le but de protéger la capitale de la région et verrouiller la route de Barcelone. Remanié au XVIIème siècle par Vauban, l’édifice militaire est à visiter autant pour sa vue que pour son architecture

Cellier des Dominicains : Cette coopérative vinicole a été créée en 1926 dans une ancienne église du couvent des Dominicains. Ce dernier est un véritable monument historique du XIIIème siècle, qui a connu son apogée durant le règne de Jacques II de Majorque, au milieu du XVème siècle.

Route de la Corniche : Quoi de mieux pour visiter la Côte Vermeille que de rouler fenêtres ouvertes sur sa corniche qui surplombe la mer, de Collioure à Cerbère ? Criques et plages en contrebas, vignes et paysages de montagnes : vous voici sur la route départementale D86. Sur près de 23km, chaque virage est l’occasion de découvrir un panorama époustouflant.

Port Vendres : Petite ville typiquement catalane, Port-Vendres est à la fois un port de plaisance, un port de pêche et une station balnéaire touristique. Parmi les points d’intérêt de la « Cité de Vénus », la route qui monte depuis le port jusqu’au cap Béar vous conduit à un étonnant phare de métal rouge et blanc.

Paulilles : Ce site classé, situé à 3km de Port-Vendres, conjugue beauté naturelle et patrimoine industriel. Entre le cap Béar et le cap Oullestreil, de belles plages vous attendent à l’Anse de Paulilles, pour vous prélasser. Au pied du massif des Albères, vous pourrez aussi vous initier aux secrets de fabrication des barques catalanes.

Banyuls sur Mer : Ville natale du peintre, graveur et sculpteur Aristide Maillol, cette station balnéaire possède un joli port de plaisance, un vieux quartier aux maisons colorées et nombre d’activités à découvrir en famille. Évidemment, c’est aussi LE lieu où déguster le célèbre vin de Banyuls ! Dans les restaurants et les caves locales, ce vin doux naturel s’apprécie accompagné de foie gras, fromage ou dessert.

Sodère : L’intérêt touristique du village de Sorède réside avant tout dans sa tradition manufacturière ancestrale de fabrication des cravaches et fouets destinés à la pratique équestre.

Cerbère : Lovée dans une petite anse, Cerbère est la dernière ville avant la frontière espagnole. Entre mer et montagne, il est bien agréable de se promener sur sa petite plage de galets, son port et dans ses rues. Curiosité, sa gare imposante est en partie l’œuvre de Gustave Eiffel.


2 – La baie de Somme

Prenons à présent la direction du Nord et du littoral picard.
Au programme, des paysages ainsi qu’une faune et une flore incroyablement riches, variées et préservées.


Nous vous invitons à emprunter cet itinéraire :

  • Parc du Marquenterre à Saint-Quentin-en-Tourmont, pour observer les oiseaux.

Avec ses 200 hectares de dunes, forêts et marais au cœur de la réserve naturelle de la baie de Somme, le parc du Marquenterre est depuis 40 ans un haut lieu de l’ornithologie en Europe et sert de refuge à des milliers d’oiseaux migrateurs.

En toute saison, vous observerez sans les déranger plus de 300 espèces, soit des milliers d’oiseaux (échassiers, limicoles oiseaux d’eau, passereaux et rapaces).

  • Le Crotoy, point de départ de magnifiques randonnées nature.

Au XVIIème siècle, Le Crotoy comptait parmi les ports de pêche les plus importants de la Manche. L’activité est aujourd’hui en retrait du fait notamment de l’ensablement de la baie mais la station garde le charme de petit port de pêche avec notamment quelques sauterelliers amarrés pour partir à la pêche à la crevette.

  • Saint-Valéry-sur-Somme, charmante cité balnéaire médiévale.

Membre du réseau des plus beaux détours de France, sa position stratégique sur un promontoire calcaire face à la Baie de Somme, a valu à Saint-Valery-sur-Somme une histoire riche et mouvementée. Guillaume le Conquérant, Jeanne d’Arc sont passés par la cité médiévale.

Prenez le temps de découvrir la cité médiévale, les vestiges des remparts, les tours Guillaume, les petites rues pavées et fleuries, l’église Saint-Martin et ses ex-votos, ou simplement de flâner sur les quais qui bordent la Baie de Somme. Descendez par le quartier des marins « Le Courtgain » et découvrez les charmantes maisons de pêcheurs toutes colorées.

  • Cayeux-sur-Mer, son phare et ses 481 cabines de plages !
  • Ault-Onival, le Bois de Cise, son hâble et ses eaux eaux turquoises, point d’entrée de l’ancienne Baie de Somme. Au sud de la baie de Somme, le sable laisse la place au galet et on prend de l’altitude.

Les falaises de Seine-Maritime prennent naissance dans la Somme. Vertigineuse, d’un blanc nacré, baignée d’eaux turquoise, on profite du panorama à perte de vue.

  • Abbeville : la capitale historique de la Picardie maritime regorge de parcs et jardins, pour une découverte nature et culture !

Abbeville a adopté l’un des Pères Fondateurs de la Préhistoire, Jacques Boucher-de-Perthes. Le musée des beaux-arts, installé dans le beffroi porte son nom et présente de très belles collections archéologiques, mais présente aussi l’évolution des beaux-arts et des arts décoratifs du Moyen Age à l’époque contemporaine.

Abbeville est également la ville d’origine d’Alfred Manessier dont les œuvres sont à découvrir au Musée, mais aussi au sein de l’église du Saint-Sépulcre où 31 vitraux contemporains et d’une richesse chromatique exceptionnelle célèbrent le thème de la passion et de la résurrection.

Et bien sûr, ne quittons pas Abbeville sans avoir visité la collégiale Saint-Vulfran. Aux allures de cathédrale, elle est un chef d’œuvre de l’art gothique flamboyant. On aime son élégance, ses hautes tours vertigineuses, le dessin fin et délicat de sa rose.

💡 Depuis Le Crotoy, embarquez à bord de l’historique train à vapeur du Chemin de Fer de la Baie de Somme, sur les traces du Circuit du Héron. Horaires à retrouver sur chemindefer-baiedesomme.fr.

Bon séjour dans ces deux belles régions !


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s